Qu’est-ce que le DIF ?

Publié le : 01 novembre 20235 mins de lecture

Le 1er janvier 2015, le DIF (droit individuel à la formation) a été remplacé par le CPF (compte personnel de formation). Pourtant, les salariés bénéficiaires du DIF peuvent utiliser jusqu’en 2020 leurs heures de formation. Mais qu’est-ce que le DIF et comment cela fonctionne ?

Le DIF, c’est quoi au juste ?

Alors, qu’est-ce que le DIF (droit individuel à la formation) ? Il s’agit d’un système qui permet aux travailleurs d’accéder à un nombre illimité d’heures de formation continue. Les travailleurs des secteurs publics et privés peuvent bénéficier de ces heures de cours. Les chômeurs ou les demandeurs d’emploi peuvent être éligibles s’ils ont déjà travaillé. Les travailleurs ont droit à 20 heures de formation professionnelle par an, qui peuvent être cumulées jusqu’à un maximum de 120 heures sur six ans.

Avant, les personnes souhaitant bénéficier du DIF doivent adresser une demande à leur employeur en indiquant tous les détails de la formation souhaitée, y compris son type et sa durée. L’employeur doit répondre dans un délai d’un mois, après quoi la candidature sera considérée comme acceptée. Dans le cas de réponse négative, la personne concernée a continuellement la possibilité de soumettre à nouveau sa demande.

Dans le cadre du nouveau système CFP, chaque individu est le seul gestionnaire de son compte et le protagoniste de sa carrière. Veuillez noter que tout temps non utilisé accumulé dans le système DIF avant la retraite ne sera pas perdu et pourra être transféré dans le système CPF.

DIF : comment ça marche ?

Les salariés sous contrat à durée indéterminée ont droit à un temps de formation au niveau du DIF après un an de service. Les employés ayant un CDD (contrat à durée déterminée) peuvent prétendre à des heures de formation s’ils ont travaillé pendant quatre mois au long des douze mois précédant la griffe du CDD. Chaque travailleur a droit à vingt heures de formation par an, mais l’employeur doit donner l’accord avant que le travailleur puisse recevoir la formation qu’il souhaite. Si l’employé n’utilise pas les 20 heures de formation dans l’année en cours, il peut les utiliser l’année suivante. Veuillez noter que la formation aura toujours lieu mis à part des heures de travail. Il appartient à l’employé d’allouer son propre temps pour suivre la formation qu’il souhaite recevoir.

Le DIF prévoit un total de 120 heures (20 heures par an) de formation cumulable sur six ans. Toutefois, il ne peut être utilisé sans le consentement préalable de l’employeur.

En général, la formation « disponible » est définie par un accord interne qui stipule les possibilités de formation offertes aux individus pour postuler à des emplois internes, faire progresser leur carrière, acquérir de nouvelles compétences, etc. Le DIF, depuis 2015, est remplacé par CPF (un compte personnel de formation), lié à chaque salarié et non au contrat de travail comme dans le système précédent.

Le recours au DIF est facultatif, toutefois, en aucun cas un salarié ne pourra prétendre à une compensation financière en cas de non-utilisation de ses heures de formation.

 

La DIF devient le CPF

Le compte épargne-emploi ne s’appelle plus un CPF (compte personnel de formation) depuis le 1er janvier 2015. Il s’agit d’un compte qu’un salarié ou un demandeur d’emploi doit créer pour suivre ses droits à la formation continue, notamment le nombre d’heures de formation continue qu’il suit chaque année. Le CPF est établi lors de l’embauche et reste en vigueur jusqu’à la retraite. Pendant les cinq premières années suivant la création du compte, 24 heures supplémentaires de formation au développement professionnel seront ajoutées chaque année. Au cours des trois prochaines années, les heures seront ajoutées par tranches de 12 heures. Comme pour le DIF, les heures peuvent être cumulées, mais le nombre total d’heures ne peut pas dépasser 150 heures.

Plan du site